22 Mai 1848- 22 Mai 2014: De la liberté arrachée en Martinique aux enjeux des déclarations du béké Huygues Despointes.

 Pour la cloture de ses 10èmes Rencontres le CTNE organise sur Grenoble une conférence- débat
Avec : Joby VALENTE, artiste Martiniquaise et présidente de la COFFAD (Collectif des Filles et Fils d’Africains Déportés).
Milo VOUIMBA, artiste Martiniquais
« Le 22 Mai, date à laquelle les Martiniquais commémorent l’abo cialis sold in mexico lition de l’esclavage a été seulement reconnu par la France en 1983 (décret du 23 nov 1983 émis par François Mitterrand). Ce fut un long combat pour la reconnaissance de cette date qui marque avec fierté le souvenir de la grande révolte des esclaves le 22 Mai 1848 qui mit fin au système esclavagiste en Martinique.
Bien qu’ayant brisé leurs chaînes et entraîné cette grande révolution, les esclaves sont restés sur leur faim. Les responsabilités essentielles (pouvoir politique, économique…) sont plus que jamais détenues par les anciens maîtres blancs (les béqués) avec la bénédiction du gouvernement français si bien que de nos jours encore le martiniquais se voit dépouillé de tout.
Ce qui a conduit aux manifestations de 2009 en Martinique (en Guadeloupe également) amplifiées par l’affaire Huygues Despointes (insultes sur les descendants d’esclaves proférées par le béqué martiniquais sur la chaîne de télé canal+)
Ainsi malgré la lutte sans fin de nos ancêtres pour leur liberté et leur émancipation une nouvelle date reste à inscrire dans l’histoire de la Martinique pour qu’enfin :
JUSTICE, EGALITE, RESPECT, REPARATION, RECONCILIATION
soient rendus au peuple martiniquais victime de deux siècles d’esclavage. »

22 mé

 

Leave a Comment