Cérémonie officielle de commémoration de l’abolition de l’Esclavage

Le samedi 10 mai 2014 à partir de 10 heures, départ de la Marche aux Tambours à partir de la Place Félix POULAT (Arrêt de Tram A& B: « Victor Hugo) avec KALADJA, jusqu’au Parvis des Droits de l’Homme (Jardin de Ville/ musé STENDHAL)

Puis à 11 heures, le Comité Traite Négrière et Esclavage participe aux discours officiels de commémoration de l’abolition de l’esclavage.

En présence d’Eric Piolle (Maire de Grenoble), Richard Samuel (Préfet de l’Isère) et de Michel Raynaud (Président du CTNE) un hommage sera rendu aux défenseurs de la liberté de tous les hommes quels qu’ils soient. La plaque « Toussaint Louverture » inaugurée en 2005, au Parvis des droits de l’homme – Jardin de Ville de Grenoble – est le symbole fort qu’aujourd’hui comme hier, la lutte continue pour que tous les citoyens accèdent à la liberté, à l’égalité et à la fraternité, sans distinction de « race », de couleur ou d’origine.

plaque_grenoble_Toussaint-2

 

 A partir de 14 à l’espace Victor SCHOELCHER avec ALTER EGAUX                                                                              

(89 Avenue de Grenoble, 38180 Seyssins/  Tram c Arrêt: « le prisme »)

« Le Marronnage (la révolte) par la musique. »

14h00 : « Ouverture des 10èmes rencontres : »       

 Prise de parole des différents représentants d’associations: Le CASOMI, Alizé, CIIP, Alter Egaux, A.S.I. (Association des sénagalais de l’Isère), l’AFODOMI, CADTM, Survie Isère, Afric Impact…..

14h30-16h30 : Projection- débat: « Des chaines en fer  aux chaines en or »-  

De  Marc-Aurèle Vecchione  et Pierre Evil

thCAIUMVLZ

« Les racines de toutes les musiques nées aux Etats-Unis, du blues au hip-hop, en passant par le jazz, se trouvent en Afrique. Tout comme les «spirituals» et les «work songs» ont accompagné et soutenu l’espoir des esclaves enchaînés dans le Sud profond, chaque avancée, chaque combat des Afro-Américains ont été annoncés, célébrés ou amplifiés par le rythme, le chant, la danse. Ce document présente une histoire des Noirs américains et de leur production musicale. Du swing au disco, en passant par le Gangsta Rap et le R’n’B, chaque époque s’est donné des styles et des artistes en phase avec la réalité politique et sociale du moment. »

advair diskus without a perscription

 16h30- 17h :             Spectacle de la BATUKAVI 

et lecture de texte en hommage à Aimé Césaire

 17h- 19h : Conférence- débat :

«  Marronnage et mouvement Rastafari : la trace d’une résistance »

« En tant que produite par les dispositifs de la traite négrière et de l’esclavage, la pratique du marronnage des esclaves fugitifs n’aurait pas dû survivre à l’Abolition de 1848. Cependant un décret ne fait pas l’émancipation et la mutation des structures coloniales ne signifie pas leur disparition. C’est ainsi que la culture populaire caribéenne a conservé et cultivé une mémoire longue de l’esclavage, de l’Afrique et de la déportation, ainsi que des différentes pratiques de résistance à l’ordre plantationnaire. Le marronnage, en tant que structure profonde de l’imaginaire des nègres antillais, profère donc le discours persistant d’une résistance radicale… Il forme notamment, avec la Négritude panafricaine et la tradition de l’Ethiopisme, le trépied discursif qui alimente les différentes pratiques du mouvement Rastafari. 

Comment peut-on tracer la continuité historique des pratiques liées au marronnage ? Quelles en sont les figures, les modalités, les enjeux ? Que dit cette persistance de la société martiniquaise et de ses clivages ? Quelle est la nature du rapport qui articule les Rastafaris aux nègres marrons ? Kenjah proposera ici une approche anthropologique et discursive des sociétés antillaises. L’exposé conclura sur une archéologie alpine du nègre marron et une ouverture à l’imprévisible du Tout-Monde (Glissant) – Marronniers, marronnage, marronnisme : de l’étymologie comme perspective ou l’éternelle migration des grennen… »

Avec Philippe Alain YERO dit « KENJAH »

             DSC_0179                                                                             »

                       

 19h-20h : pause- apéritive           

20h : Spectacle musicale:

 Intervention  d’IGUANA et de TELHA de GERACAO CAPOEIRA :   « Capoeira et esclavage au Brésil »

  • AVALANCHE FAMILLY : Dance Hall

                                                 Avalanche Crew 4 

  • GERACAO CAPOEIRA : Capoeira/Maculele/Batucada de samba reggae/Chants :    

                                              capo 2                      

  • MECANIC DANCE STYLE (Hip Hop)

                                               Mecanic dance Style_n

  • KALADJA : Gwo Ka et Rythmes caribéens

                                                KALADJA

Leave a Comment