HAITI: La perle des Antilles

Lundi 12 Mai de 18h à 23h à la Maison des Associations :

(6 Bis Berthe de BOISSIEUX, 38000 GRENOBLE)

« Haïti : « la perle des Antilles » 

– 18h00 : Projection de « Assistance Mortelle »

« Le film décrit ainsi au fil des mois, du haut au bas de l’échelle (conclaves interministériels des grands bailleurs, jeunes volontaires d’ONG sur le “terrain”, négociations à l’ONU…), le fonctionnement, ou plutôt le dysfonctionnement de l’assistance. Un monde qui tourne sur lui-même (plus de 50 % des fonds versés revient sous forme de salaires et de commandes aux donateurs eux-mêmes), avec ses stars (Bill Clinton, encore, mais aussi Sean Penn, Angelina Jolie…), ses rites (colonnes de 4×4, séminaires climatisés d’évaluation, inaugurations de projets, cocktails) et son inaltérable bonne conscience. En dépit de l’impuissance patente à atteindre les objectifs fixés au départ, le système global de l’aide n’est en effet jamais remis en cause en tant que tel par ses acteurs, si sincères et si dévoués soient-ils. En Haïti, comme dans tant d’autres pays pauvres, ils ont un alibi tout trouvé : l’inadéquation des Haïtiens eux-mêmes, argument qui, d’emblée, motive leur exclusion des processus de décision. »

http://www.youtube.com/watch?v=XDaF7pdZxhs

20h : Pause apéritive

20h30 : Conférence : « Haïti : Une histoire mouvementée»
« PREZANTASYON AYITI »

                                 haitichild

Acte 1. C’est une tragédie qui commence en 1492. Génocide des Amérindiens arawaks et caraïbes, un système colonial esclavagiste avec 50 000 Blancs, 50 000 « sang mêlés » et 500 000 Noirs…

Acte 2. C’est une épopée. Une révolte d’esclaves en 1791, une guerre terrible contre Napoléon et 300 000 morts plus tard c’est l’indépendance en 1804.

Acte 3. C’est un drame. Un siècle de dictatures militaires, puis l’Occupation Américaine (1915-1934), puis, après une pause démocratique, c’est la dictature de Duvalier.

propecia sale Acte 4. C’est une aventure depuis 1987 : bref retour des militaires, régime populiste d’Aristide, démocratie maffieuse, puis le séisme de 2010 (plus de 150 000 morts), de nouvelles élections, un chanteur président, et c’est l’inconnu, entre espoir et reconstruction. »

Avec Rafael LUCAS et Patrick SAVOYE

Un hommage sera rendu a SAMBA avec l’exposition des ses tableaux.

Leave a Comment